13 octobre 2016

Asia Bibi | La Cour suprême repousse le procès

La Cour suprême du Pakistan a encore repoussé le procès de la chrétienne condamnée à mort, Asia Bibi. Ceci parce qu’un des trois juges a refusé de juger ce cas. Une nouvelle audience du tribunal n’est pas encore fixée.

Asia Bibi. (vom)

Au Pakistan, la date d’audience du cas d’Asia Bibi devant la Cour suprême a été repoussée. La chrétienne avait été condamnée à mort pour blasphème, en première instance (2009) et par le tribunal d’appel (2014). Depuis plus de sept ans, elle se trouve en prison où elle attend le procès devant la Cour suprême d’Islamabad, procès qui aurait dû avoir lieu le 13 octobre 2016.

Or l’un des trois juges, Iqbal Hameed-ur-Rehman, a déclaré ne pas être prêt à juger ce cas, car il ne se sentait pas capable de rester impartial. Pour cette raison, la chancellerie de la cour a remis l’audience. L’avocat et journaliste Asad Jamal estime cependant que M. Rehman n’a pas de raisons légales pour refuser de se pencher sur le cas d’Asia Bibi.

Pour sa propre sécurité, Asia Bibi n’était pas apparue dans la salle d’audience. Or Ashiq Masih, le père de ses deux filles, était présent avec de nombreux activistes des droits de l’homme. Dehors, devant le palais de justice, 100 policiers étaient responsables de la sécurité.

Des religieux musulmans exigent sa mort

Environ 150 religieux musulmans hauts-placés du groupe islamiste Sunni Tehreek ont publié un communiqué. Ils exigent qu’Asia Bibi, ainsi que tous les prisonniers accusés de blasphème, soient pendus immédiatement ; de plus, ils veulent que soient tués tous ceux qui soutiennent les personnes accusées de blasphème.

La solution n’est pas pour demain

« Actuellement, nous attendons qu’une nouvelle date d’audience soit communiquée », dit l’avocat musulman d’Asia Bibi, Me Saiful Malook. « Cet ajournement est inattendu », souligne Joseph Nadeem, un ami de la famille de la chrétienne accusée. M. Nadeem était avec Ashiq Masih dans la salle d’audience. Il ne connaît pas les raisons exactes de cette décision. Pour lui, il s’agit d’un obstacle que personne ne pouvait prévoir : « Nous avons espéré une solution rapide. Maintenant, nous devons à nouveau attendre, mais nous ne perdons pas espoir. Nous avons confiance en Dieu et en la justice. »

Qu’a donc fait Asia Bibi ?

Le 14 juin 2009 Asia Bibi venait de défendre sa foi chrétienne quand elle a été accusée, par des paysannes musulmanes furieuses, d’avoir offensé le prophète Mahomet. Aussi, les musulmanes ont-elles refusé de boire à la cruche d’Asia Bibi dont l’eau, selon elles, était impure. Les accusations de blasphème à l’encontre d’Asia Bibi se sont ensuite répandues comme une traînée de poudre. Lors de son arrestation, c’est à grand peine que la police a pu protéger Asia Bibi de la foule furieuse qui voulait la tuer. wwm/fi

Reto Baliarda

Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.