Des voix de personnalités importantes et des médias à propos de cette menace existentielle

Des voix de personnalités importantes et des médiasà propos de cette menace existentielle

140750_DE_CH_Logo_genozid_Teaser_04
 

 « J’ai décidé de garder le silence pendant tout ce temps, refusant de faire la moindre déclaration devant qui que ce soit, préoccupé du sort des chrétiens qui se trouvaient encore à Mossoul. Mais maintenant qu’il n’y a plus de chrétiens à Mossoul, lesquels ont été chassés de leurs maisons, et contraints, de manière arbitraire, terroriste et brutale, de quitter la ville, il n’y a plus aucune raison de garder le silence, et j’ai décidé qu’il était nécessaire de m’adresser au public. Ce qui nous arrive, ou nous est arrivé, à nous tous – à moi, à ma congrégation, à tous les chrétiens et toutes les communautés de Mossoul – porte un nom : génocide. Oui. Je tiens à insister sur le mot ‹ génocide › ou ‹ nettoyage ethnique ›, vous avez le choix. »

Nikodimos Daoud,  archevêque syrien orthodoxe de Mossoul et du Kurdistan 

 

« Toutes les mesures envisageables doivent être prises de toute urgence pour empêcher les atrocités de masse et un génocide potentiel. »


Mme Rita Izs
ákRapporteuse spéciale de l’ONU sur la question des minorités  

 

« Les minorités religieuses en Irak et en Syrie sont en danger imminent de devenir les victimes d’un génocide. Nous ne pouvons pas nous contenter de regarder. »

Barbara Schmid-Federer, conseillère nationale PDC 

 

« La lutte contre l’expulsion systématique des minorités religieuses et contre les tendances au nettoyage ethnique doit être au premier rang dans l’agenda de la politique des droits de l’homme suisse. »


Marianne Streiff,
 conseillère nationale PEV 

 

« Dans une démocratie, la défense des minorités est indispensable. Pour être crédible, elle doit inclure toutes les minorités religieuses et non religieuses, notamment aussi les homosexuels. » 

Maria Bernasconi, conseillère nationale PS 

 

« Nous n’avons pas le droit de passer sous silence de telles atrocités ! Même si nous ne pouvons agir que faiblement, nous ne pouvons pas nous contenter de hausser les épaules !  »


Doris Fiala,
 Conseillère nationale PLR 

 

« Chaque jour, des isla­mistes tuent. Parmi les victimes se trouvent des enfants, des femmes et des religieux. Le deuil et la colère augmentent toujours. Les minorités religieuses du Moyen-Orient ont besoin de toute urgence du soutien de nous tous ! »

Lukas Reimann, conseiller national UDC

 

« Les minorités doivent avoir les mêmes droits que les autres, il faut empêcher les discriminations. Les personnes vulnérables comme les femmes et les enfants ont besoin d’une protection particulière – que ce soit par des opérations de paix, des pressions politiques ou par la prière – aussi depuis la Suisse ! »

Philipp Hadorn, conseiller national PS   

   

« La valeur et le respect de la vie humaine n’ont pas de limite. Le massacre des chrétiens d’Orient est inacceptable, il faut s’y opposer de toutes nos forces. Il ne s’agit pas d’un problème régional ; la communauté internationale doit réagir fermement. Les minorités doivent être respectées et défendues. L’engagement suisse dans ce domaine doit être un exemple à suivre. »


Marco Romano,
 conseiller national PDC  

   

« ‹ Il y a des moments dans une vie où se taire est un péché et parler une obligation ! › (Oriana Fallaci) Clamons haut et fort notre indignation, afin que le nettoyage religieux des chrétiens et des autres minorités religieuses du Moyen-Orient cesse immédiatement ! »

Ignazio Cassis, conseiller national PLR   

   

« Je veux soutenir votre initiative, car je crois dans le respect et dans la liberté de confession, conformément aux lois du pays dans lequel nous vivons. »

Pierre Rusconi, conseiller national UDC   

 

« Ne nous résignons pas à imaginer le Moyen-Orient sans les chrétiens. » 

Pape François

 

« Simplement parce qu’ils sont chrétiens, ils sont massacrés en pleine rue. Ce qui se passe est un génocide. » 


Amin Gemayel, 
ancien président du Liban  

 

« Nous pouvons observer une déchristianisation évidente au Moyen-Orient.» 

Le professeur Bassem Tibi

 

« Nous ne pouvons pas admettre et donc faciliter ce qui ressemble de plus en plus à un plan particulièrement pervers d’épuration au Moyen-Orient, d’épuration religieuse. » 


Nicolas Sarkozy,
 ancien président de la République française  

 

« Les Églises du Moyen-Orient sont menacées dans leur existence même. »

Ancien pape Benoît XVI   


Le Monde

« … le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, avait, lui, évoqué devant le Parlement les chrétiens d’Orient qui sont ‹non seulement menacés, mais pourchassés, liquidés. Cela ne peut pas être accepté par la France› ». 18.12.2013, lepoint.fr

« Le Printemps arabe a propulsé les islamistes au pouvoir. La charia – à des degrés divers – a été érigée en source du droit. Les chrétiens pourront sans doute survivre en tant qu’individus, à condition de raser les murs. » 20.12.2012, NZZ am Sonntag

« Les chiffres font craindre qu’une des plus anciennes communautés chrétiennes au monde soit sur le point de disparaître [de l’Irak]. » 12.01.2014, SRF

« Les Églises primitives de la chrétienté au Proche-Orient avaient un grand passé. Il semble cependant qu’elles n’aient plus d’avenir: en Irak, en Égypte, en Syrie, elles subissent une énorme pression et se retrouvent menacées, persécutées, chassées par des islamistes radicaux. » 16.02.2013  


« Nous sommes massacrés !  »

Discours émotionnel de la députée yézidie Vian Dakheel dans le parlement irakien.  

Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.