Gravement traumatisés par des attaques islamistes

Les attaques islamistes dans le nord du Mozambique sont récurrentes. Les survivants évoquent de véritables carnages. CSI apporte son aide sur le terrain.

1280px-On_the_road_again

Fin mars 2021, la ville de Palma, dans la province septentrionale de Cabo Delgado, a été frappée par des attaques dévastatrices d’un groupe islamiste qui sévit depuis 2017. Ces attaques ont non seulement fait de nombreuses victimes, mais elles ont également contraint plus de dix mille personnes, tant chrétiennes que musulmanes, à fuir. Ces déplacés vivent chez des proches, dans des camps de fortune ou se cachent dans les forêts.

Des événements traumatisants

L’organisation Pro Visão, qui est soutenue par CSI, travaille sans relâche en faveur des déplacés. La directrice Lesley Harper rapporte : « Ce que nous avons vu et entendu ces dernières semaines me fait frémir. Un jeune homme qui a assisté à plusieurs décapitations remercie Dieu d’avoir pu s’échapper avec sa femme et ses trois enfants. Un autre, qui venait avec six amis depuis le sud du Mozambique pour travailler dans le Nord, a échappé à la décapitation uniquement parce qu’il a accepté de déclarer qu’Allah était le seul vrai Dieu. Trois de ses amis ont été décapités. »

Un pasteur tient bon avec sa communauté à la frontière avec la Tanzanie, où le gouvernement mozambicain refuse de les laisser passer : « Les gens sont désespérés et n’ont nulle part où aller. » Deux pasteurs à qui nous avons donné une aide financière pour qu’ils puissent assurer leur sécurité nous ont répondu : « Nous restons pour aider notre peuple. C’est notre vocation ! »

Grâce au soutien financier de CSI, Pro Visão est en mesure de distribuer des colis alimentaires hebdomadaires aux personnes vivant dans les camps de déplacés. En outre, cette organisation locale propose des programmes de soutien psychologique pour aider à surmonter les traumatismes et donne des cours aux enfants dans des écoles improvisées.

Des promesses sans suite

La province de Cabo Delgado dispose de nombreuses ressources naturelles comme l’or, les rubis et le bois précieux. En outre, l’un des plus grands projets au monde d’extraction de gaz naturel est prévu dans cette région. Mais le paradoxe est criant : cette province à majorité musulmane est l’une des régions dont les habitants sont les plus pauvres du Mozambique. Beaucoup d’entre eux sont analphabètes et n’ont pas de travail rémunéré. La création d’emplois promise par les entreprises internationales du secteur de l’énergie ne s’est jamais concrétisée. Ainsi donc, les organisations islamistes n’ont aucune peine à recruter les jeunes hommes sans perspective et en colère.

CSI

Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.