Manifestations à Genève et à Berne | Le blocus du Haut-Karabakh doit être levé immédiatement !

Lors d’une manifestation devant le bâtiment de l’ONU à Genève, des politi-ciens, des associations arméniennes et des organisations de défense des droits de l’homme ont exigé la levée du blocage de la route reliant le Haut-Karabagh à l’Arménie depuis septante-sept jours par l’Azerbaïdjan. À Berne, un groupe de huit parlementaires a manifesté sur la Place fédérale.

Ils protestent contre l’agression de l’Azerbaïdjan : les conseillers nationaux Stefan Müller-Altermatt (Le Centre), Marc Jost (PEV), Andreas Gafner (UDF), Lilian Studer (PEV), Niklaus-Samuel Gugger (PEV), Nicolas Walder (Les VERT-E-S), Denis de la Reussille (PST-POP) et Christine Badertscher (Verts). Photo : csi

Ils protestent contre l’agression de l’Azerbaïdjan : les conseillers nationaux Stefan Müller-Altermatt (Le Centre), Marc Jost (PEV), Andreas Gafner (UDF), Lilian Studer (PEV), Niklaus-Samuel Gugger (PEV), Nicolas Walder (Les VERT-E-S), Denis de la Reussille (PST-POP) et Christine Badertscher (Verts). Photo : CSI

 

Depuis septante-sept jours, l’Azerbaïdjan bloque la seule route reliant l’Arménie au Haut-Karabakh, le corridor de Latchine. Les quelque 120 000 Arméniens du Haut-Karabakh ne peuvent plus se déplacer librement. Le 13 septembre 2022, l’armée azerbaïdjanaise a pénétré profondément dans le territoire de l’État démocratique et souverain de l’Arménie et a occupé un territoire de 140 km2.

Le lundi 27 février 2023, une manifestation a eu lieu devant le bâtiment de l’ONU à Genève pour attirer l’attention sur cette situation inqualifiable. L’Association Suisse-Arménie, l’Union Arménienne de Suisse, l’organisation de défense des droits de l’homme Christian Solidarity International (CSI), la Société pour les peuples menacés et d’autres organisations ont appelé à cette manifestation ; environ 80 personnes y ont participé.

De vives critiques à l’encontre du régime azerbaïdjanais

La maire de Genève, Marie Barbey-Chappuis, était également présente lorsque des politiciens nationaux et cantonaux ainsi que des représentants d’associations et d’organisations ont vivement critiqué le régime du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev. Selon eux, ce dernier mène une politique de nettoyage ethnique au Haut-Karabakh et reprend là où le génocide arménien s’est arrêté après la Première Guerre mondiale. Miganouche Baghramian, présidente de l’Union Arménienne de la Suisse, a qualifié le silence de la Suisse, de ses médias et la collaboration de Migrolino avec la société pétrolière SOCAR d’Azerbaïdjan de « massacre des valeurs suisses ». Au début du xxe siècle, la Suisse soutenait encore résolument l’Arménie et avait sauvé des milliers d’Arméniens.

L’extermination de la population arménienne chrétienne

« Le blocus vise à chasser la population arménienne chrétienne du Haut-Karabakh de sa patrie et à l’anéantir », a déclaré le Dr Joel Veldkamp, historien et responsable communication internationale de CSI. Concernant le blocage de la route d’accès par les forces azerbaïdjanaises, le président Aliyev aurait dit textuellement le 10 janvier 2023 : « Ceux qui ne veulent pas devenir nos citoyens, la voie n’est pas fermée pour eux, elle est ouverte. Ils peuvent partir quand ils veulent. » Pour l’instant, le régime d’Aliyev se contente de « recourir à la faim, au froid, à l’obscurité et aux privations. Mais si la communauté internationale continue à fermer les yeux, alors je crains que les prochains moyens seront les bombes, les drones de combat et les assassinats », a estimé M. Veldkamp

Des parlementaires manifestent à Berne

En fin d’après-midi du 27 février 2023, huit membres du Conseil national se sont rassemblés sur la Place fédérale à Berne. Sur une grande banderole, ils ont fait passer leur message : « Plus de génocide arménien ! Arrêter le blocus du Haut-Karabakh ! » (traduit de l’allemand). Le conseiller national Niklaus-Samuel Gugger (PEV) a demandé que la Suisse s’engage pour un pont aérien humanitaire entre l’Arménie et le Haut-Karabakh. Stefan Müller-Altermatt (Le Centre) a déclaré : « Ce qui se passe actuellement dans le Caucase du Sud se rapproche d’un génocide. »

La Haye met l’Azerbaïdjan face à ses responsabilités

Le 22 février 2023, la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye a obligé le gouvernement Aliyev à garantir la libre circulation des personnes, des véhicules et des marchandises le long du corridor de Latchine dans les deux sens. Marc Jost (PEV) s’est exprimé sans ambiguïté à Berne : « Ce blocage doit être levé immédiatement ! »

Contact

  • Joel Veldkamp | Responsable communication internationale de Christian Solidarity International (CSI) | 076 258 15 74 | veldkamp@csi-int.org
  • Laurent Schlatter | Responsable CSI-Suisse romande | 044 982 33 70 | info@csi-suisse.ch
Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Autres actualités – Arménie