Un million de chrétiens peuls

« Les chrétiens peuls au Nigéria sont persécutés par les musulmans de cette ethnie et évités en tant qu’ennemis par les autres chrétiens, car ils sont considérés comme un danger », explique le pasteur peul Buba Aliyu. Il a déjà amené de nombreux musulmans peuls à la foi en Christ.

Buba Aliyu prie avec un ancien musulman peul au nord du Nigéria. csi

Buba Aliyu est né dans l’État fédéré de Borno (au nord-est du pays). Fils d’un musulman respecté, il s’est converti au christianisme en 1995. Peu après, il a commencé à s’engager parmi les musulmans peuls de Borno.

Parallèlement, le père de Buba a voulu demander à l’armée de tuer son fils. Un autre fils a cependant demandé au père l’« honneur » d’abattre son frère. Celui-ci a accepté. « Mais ma mère m’a sauvé la vie lorsque mon frère a obtenu l’occasion de m’abattre. Elle a repoussé la bouche du fusil avant qu’il n’appuie sur la gâchette et l’a supplié de m’épargner. Finalement, il est parti en colère », se souvient Buba.

Le cible de prédicateurs islamiques

Le jeune pasteur s’est enfui à Jos, où il a fondé le mouvement Fulbe Outreach International. « Nous sommes allés dans pratiquement tous les pays d’Afrique de l’Ouest et dans tous les États fédérés du Nigéria », dit-il. Grâce à son ministère, des milliers de musulmans peuls ont trouvé la foi en Christ.

Le succès de sa mission a fait de Buba Aliyu la cible des prédicateurs islamiques. Dans une vidéo diffusée sur internet, ils demandent aux Peuls musulmans de traquer Buba et de le tuer.

Mais Buba, qui est aussi le responsable de la section peule de la Christian Association of Nigeria (CAN), estime que « Christ est ma vie et la mort mon gain », en référence à Philippiens 1 : 21. « Si je prétends avoir Christ mais que je crains la mort, mon salut est incomplet. »

Buba rêve de transformer les terroristes peuls en « messagers de l’Évangile » : « Si, au lieu de tuer, nous gagnons des musulmans pour Christ, le royaume de Dieu continuera à s’étendre. »

Doublement menacé

Le pasteur Aliyu est conscient que la violence de beaucoup de membres de son ethnie a donné une mauvaise réputation aux Peuls, indépendamment de leur religion. « Cette vulnérabilité a fait que beaucoup de ceux qui veulent adopter le christianisme ont peur. D’une part, ils sont pourchassés par les musulmans, d’autre part, les chrétiens les prennent pour des ennemis. »

L’ethnie des Peuls, considérée comme fondatrice de l’islam au Nigéria, est tenue pour responsable du meurtre de plus de soixante mille chrétiens nigérians. Les anciens musulmans peuls qui, comme Buba, se réclament de Christ, sont également menacés. L’un des objectifs de ce courageux pasteur est donc d’offrir un logement et des possibilités de vie alternatives aux chrétiens peuls rejetés.

Buba Aliyu vit avec sa famille dans un appartement de deux pièces. Il ne possède pas de voiture, bien que les transports publics soient tabous pour lui. Lorsqu’il a été ordonné pasteur dans l’État fédéré d’Adamawa en 2011, la milice terroriste Boko Haram a envoyé des espions dans toutes les stations de taxis du nord du Nigéria avec l’ordre de tuer Buba dès qu’il monterait dans un taxi. « Les menaces existent toujours, mais ce qui est plus important pour moi, c’est le bien-être des chrétiens peuls qui trouvent la foi chrétienne. »

Reto Baliarda

Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Autres actualités – Nigéria