Liberté pour Luka Binniyat !

Le journaliste Luka Binniyat est en prison depuis le 4 novembre 2021. Son reportage publié dans The Epoch Times met le doigt sur le meurtre de chrétiens par des islamistes peuls. Son audience a déjà été reportée à deux reprises en décembre.

Participer à une campagne
Le 18 décembre 2021, une manifestation a eu lieu à Abuja pour demander la libération de Luka Binniyat. sokapu

Cette campagne est terminée. Vous pouvez participer à nos campagnes actuelles.

Le journaliste chrétien Luka Binniyat a été arrêté le 4 novembre 2021 dans l’État fédéré de Kaduna à cause d’un article publié dans The Epoch Times le 29 octobre 2021 ; Luka Binniyat y décrit le meurtre de quatre chrétiens dans la ville de Jankasa (État fédéré de Kaduna) par des islamistes peuls trois jours plus tôt.

Il rappelle que le gouverneur musulman de Kaduna, Nasir El-Rufai, a qualifié ces attaques d’« affrontements entre les autochtones et quelques bergers » et qu’il a refusé de traduire les coupables en justice.

Cela a suffi à inculper l’auteur de cet article pour diffamation et cyberharcèlement en vertu de la loi nigériane de 2015 sur la prévention et l’interdiction de la cybercriminalité, une loi pourtant largement critiquée par des juristes qui l’accusent de violer la liberté d’expression et de la presse garanties par la Constitution.

CSI écrit à Joe Biden

CSI exige la libération immédiate de Luka Binniyat et l’abandon de toutes les charges retenues contre lui. Dans une lettre adressée au président américain Joe Biden le 2 décembre 2021, le directeur de CSI-Suisse, John Eibner, lui a demandé d’exiger du président nigérian Muhammadu Buhari la libération de Luka Binniyat à l’occasion du sommet pour la démocratie des 9 et 10 décembre 2021.

Selon John Eibner, l’arrestation de Luka Binniyat a eu lieu parce qu’il a évoqué « l’échec constant des autorités nigérianes à mettre un terme aux attaques génocidaires des milices musulmanes peules contre les chrétiens dans le centre du Nigéria ou à arrêter les agresseurs ». La violence contre les chrétiens est pourtant devenue un phénomène régulier ces dernières années.

L’audience est reportée

Une audience permettant une libération sous caution a été fixée au 6 décembre 2021 au tribunal de Barnava. Outre les avocats de Luka Binniyat, un grand nombre de ses partisans étaient présents ce jour-là. Mais le personnel du tribunal a informé les avocats que le juge était parti en vacances le 1er décembre ! La date du procès a donc été reportée au 29 décembre 2021. Mais ce jour-là non plus, aucune audience n’a eu lieu.

Entre-temps, le 2 décembre 2021, des charges identiques ont été portées contre Luka Binniyat devant un tribunal fédéral nigérian. Cela a une importance fondamentale, sachant que les avocats de la défense voulaient plaider le vice de procédure, étant donné que la plainte avait été adressée à la mauvaise instance judiciaire. Les partisans de Binniyat sont persuadés que le report des audiences était un prétexte pour maintenir le journaliste en détention jusqu’à ce que son affaire soit portée devant la bonne juridiction.

Luka Binniyat s’était entretenu au printemps 2021 avec Franklyne Ogbunwezeh, expert nigérian des droits de l’homme de CSI, au sujet des attaques peules contre les chrétiens à Kaduna. Cette interview a été publiée ici.

Reto Baliarda

Luka Binniyat est incarcéré depuis plusieurs semaines. csi
Depuis le 4 novembre 2021, Luka Binniyat est injustement incarcéré. tet
Participer à une campagne
Montrer le texte
Cette campagne est terminée. Vous pouvez participer à nos campagnes actuelles.
Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.