13 juin 2022

Rapport annuel 2021 | Penser librement, parler librement, croire librement ne va pas de soi

Dans son rapport annuel 2021, la fondation CSI-Suisse écrit que le monde devient un endroit de plus en plus dangereux pour les chrétiens et les minorités religieuses. CSI s’engage pour les droits de l’homme et soutient des programmes d’aide dans quatorze pays.

Le rapport annuel 2021 de CSI-Suisse. csi

Le rapport annuel 2021 de CSI-Suisse. csi

 

La liberté de pensée, de conscience et de religion fait partie du noyau des droits de l’homme universels. « Mais ce qui semble si évident, à savoir penser librement, parler librement, croire librement, est contesté », déclarent Peter Märki, président du conseil de fondation de CSI-Suisse, et le directeur John Eibner dans l’avant-propos du rapport annuel 2021 de CSI. Leur évaluation de l’évolution actuelle n’est malheureusement guère réjouissante : « Le monde devient un endroit de plus en plus dangereux pour les chrétiens et les autres minorités religieuses. » Dans de nombreux pays où CSI travaille, les populations ne peuvent pas pratiquer librement leur foi. Des communautés chrétiennes entières sont attaquées de manière ciblée. La terreur et la guerre menacent leur existence.

Des programmes CSI dans une quinzaine pays

Le rapport annuel décrit des prisonniers libérés, des personnes endettées soulagées, des affamés nourris et des malades soignés. En 2021, le Covid-19 a continué à faire des ravages. Les plus vulnérables ont été les plus durement touchés par la pandémie. La souffrance des ouvriers pakistanais des briqueteries, des Sud-Soudanais réduits en esclavage au Soudan et des paysans chrétiens attaqués au Nigéria s’est poursuivie sans relâche. Pour eux et pour beaucoup d’autres personnes opprimées, CSI s’engage intensivement avec des partenaires sur place.

Notre engagement pour les droits de l’homme

La mission de CSI comprend également la défense des droits et l’aide juridique pour les chrétiens persécutés et les autres victimes de l’oppression. Pour ce faire, un travail de relations publiques correspondant, orienté vers l’international, est mené et des démarches juridiques sont entreprises afin de mettre en route des processus de changement durables.

Un encouragement pour les personnes opprimées

Les activités d’aide et de défense des droits de l’homme de CSI ont été rendues possibles l’année dernière grâce à des dons de plus de 5,1 millions de francs. Le conseil de fondation, la direction et les collaborateurs de CSI vous remercient de soutenir leur ministère par vos prières et votre aide financière. Le président du conseil de fondation Peter Märki déclare : « Pour les personnes déplacées et persécutées, chaque signe de solidarité, chaque aide pratique, chaque don, chaque prière est un grand encouragement dans la foi. »

Rolf Höneisen

Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.