Aidons ceux qui doivent travailler presque 24 heures sur 24 pour survivre !

Pendant plusieurs années, le Syrien Nicholas Naoum et sa femme devaient cumuler plusieurs emplois pour arriver à joindre les deux bouts. Grâce à « JOB », un programme finançant des microprojets, il peut aujourd’hui subvenir aux besoins de sa famille. Avec votre aide, nous pouvons offrir un avenir professionnel à des personnes dans le même cas que lui.

Faire un don
Social et entreprenant, Nicholas montre avec reconnaissance son assortiment de produits d’hygiène. csi

S'engager

Aidez les familles pauvres à se construire un avenir grâce à un financement initial ! Merci de tout cœur.

Social et entreprenant, Nicholas montre avec reconnaissance son assortiment de produits d’hygiène. csi

 

Nicholas, la cinquantaine, est originaire de Lattaquié, au bord de la Méditerranée. Il a déménagé avec sa famille à Alep il y a dix-sept ans. Mais la guerre et ses conséquences économiques ont plongé cette famille chrétienne dans la misère.

Pendant des années, Nicholas menait trois emplois de front pour arriver à nourrir sa famille. Il travaillait pratiquement 24 heures sur 24. Le jour, il était concierge dans une école d’Alep. Toute la nuit, il s’occupait d’une personne âgée. Mais ce n’est pas tout : « Pendant le week-end, au lieu de me reposer, je nettoyais encore une église et plusieurs chambres », ajoute-t-il.

Nicholas était totalement épuisé. Mais son épouse devait aussi travailler. Son maigre salaire d’enseignante permettait à la famille de disposer, après déduction des frais fixes, d’un équivalent de 15 francs par mois pour acheter de la nourriture et des vêtements.

Nicholas et sa femme n’en pouvaient plus : « Nous avons vécu des années terribles de stress, de peur et de détresse. »

Ce sont des amis qui lui apprennent l’existence de « JOB », un programme finançant des microprojets mis en place par les Maristes Bleus et soutenu financièrement par CSI. Il ne sait pas que « JOB » s’adresse normalement aux jeunes adultes de 25 à 40 ans. Mais cela sera sa chance : il se présente rapidement et explique à quel point il s’engage corps et âme pour sa famille. Les Maristes Bleus lui permettent de participer à un cours de 20 heures sur le démarrage d’une petite entreprise. Grâce à son courage et à des idées commerciales claires, il parvient à convaincre les partenaires de CSI à Alep. C’est ainsi qu’il obtient un financement initial.

Le 21 mars 2022, Nicholas peut ainsi ouvrir son magasin « La maison propre », dans lequel il vend des produits de nettoyage et d’entretien. Le magasin est situé dans un quartier pauvre d’Alep. « Cela m’incite à proposer mes produits à un prix avantageux. Je ne suis pas indifférent à la situation de mes concitoyens », souligne-t-il. Malgré sa générosité, il parvient à réduire son temps de travail inhumain et à réaliser rapidement un bénéfice net mensuel supérieur à son ancien revenu.

Ce chrétien a une foi profonde et il inclut toujours Jésus dans ses remerciements. Bien sûr, il n’oublie pas les donateurs de CSI qui lui ont offert une nouvelle vie sans stress ni angoisse.

Aidez d’autres chrétiens comme Nicholas à mener une vie autonome et plus équilibrée !

Faire un don

Aidez les familles pauvres à se construire un avenir grâce à un financement initial ! Merci de tout cœur.

Voici des exemples de l’utilisation de votre don :
coûts d’une formation « JOB » pour une personne
loyer annuel d’un local commercial
achalandage et équipement pour un local commercial
montant de votre choix
Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Autres actualités – Syrie