Myanmar

Depuis son indépendance du Royaume-Uni en 1948, le Myanmar est le théâtre d’une guerre qui oppose l’armée aux minorités religieuses et ethniques. Au cours des dernières décennies, des centaines de milliers de membres de ces minorités, dont beaucoup de chrétiens, ont été expulsés, blessés, torturés ou tués.

En 2020, CSI a mis en place un nouveau programme d’aide qui vise avant tout à soutenir la minorité essentiellement chrétienne des Karen.

Nos priorités

  • Prise en charge des frais d’internat en Thaïlande pour des enfants qui vivaient dans un camp de déplacés internes au Myanmar afin de leur offrir un avenir à l’extérieur de ce camp ;
  • Constitution d’un fonds pour une aide médicale urgente en faveur des habitants de ce camp de déplacés internes au Myanmar.

Nous nous engageons dans les domaines suivants

nig170103ret
Aide aux déplacés
Les conflits ou les persécutions ont poussé des millions de personnes à quitter leur foyer dans plusieurs pays où nous sommes actifs. Un bon nombre d’entre elles sont déplacées à l’intérieur de leur propre pays, alors que d’autres ont été contraintes de se réfugier dans des pays étrangers.
ban191001ret
Aide d'urgence
Dans les pays où les minorités religieuses sont persécutées, CSI manifeste sa solidarité avec les victimes en organisant une aide d’urgence par le biais de ses partenaires locaux. Grâce à ces derniers, CSI est également en mesure de réagir rapidement en cas de catastrophe naturelle. Des appels aux dons spéciaux permettent de s’assurer que des fonds sont rapidement disponibles pour aider les personnes dans le besoin.
syr150705ret
Chrétiens persécutés
Depuis sa fondation en 1977, Christian Solidarity International (CSI) se mobilise dans le monde entier en faveur des victimes de la violence, de la discrimination et de la persécution à motif religieux. L’engagement de CSI englobe l’aide d’urgence, l’assistance juridique et le travail de plaidoyer.
sud201010ret
Libération d'esclaves
En 1983, la population sud-soudanaise, majoritairement non musulmane, a résisté à l’introduction de la loi islamique par le gouvernement arabo-musulman du Nord ; ce dernier a répondu par une guerre brutale. L’esclavage dans le nord du Soudan a été relancé. En 2005, des milliers d'hommes, de femmes et d’enfants avaient été enlevés dans le Sud et détenus comme esclaves dans le Nord. CSI travaille depuis 1995 pour libérer les chrétiens et autres non-musulmans du Sud de l’esclavage dans le Nord.
irk201105ret
Minorités religieuses
CSI fait pression au niveau national et international en faveur du droit des minorités religieuses à pratiquer librement leur foi. Dans de nombreux pays du monde, les minorités religieuses sont en effet confrontées à des discriminations et à des persécutions.
syr171203ret
Sanctions
Les sanctions et autres mesures coercitives n’ont apporté aucune solution politique en Syrie. Au contraire, elles ont contribué à l’une des pires catastrophes humanitaires de ces dernières années : des millions de civils vulnérables ont vu leur accès à la nourriture, au carburant et aux médicaments fortement réduit. Les sanctions économiques ont exacerbé les terribles souffrances du peuple syrien.
ind110101
Traite des êtres humains
Avec plus de 18 millions de victimes, l’Inde est le pays le plus touché par la traite des êtres humains à des fins de travail forcé et d’exploitation sexuelle commerciale. Des dizaines de milliers de personnes issues de foyers pauvres, principalement des mineurs, disparaissent chaque année dans les griffes des trafiquants. Depuis 2013, en collaboration avec des partenaires locaux, CSI œuvre au niveau de la libération et réinsertion des victimes ainsi que de la poursuite en justice des auteurs. De plus, nous soutenons des initiatives de préventions et de plaidoyer.
Nigeria: In Enugu versorgt CSI 128 Kinder mit Schulunterricht und Nahrung. Über 100 wurden von Boko Haram aus ihrem Zuhause im Nordosten Nigerias vertrieben; 24 sind Waisen. (csi)
Autres thèmes
En plus de ses domaines d’activité principaux, voici quelques autres actions de CSI.

S'engager

Syrie | Signez la pétition de Global Network for Syria pour inviter nos politiciens à lever les sanctions économiques contre le peuple syrien !