Yousef Nadarkhani

Le pasteur Yousef Nadarkhani a déjà été emprisonné à plusieurs reprises. En 2011, il a été condamné à mort pour apostasie. La sentence a été annulée un an plus tard. Le 6 juillet 2017, il a été à nouveau condamné, en même temps que trois autres musulmans qui avaient également embrassé la foi chrétienne. Son arrestation a eu lieu le 22 juillet 2018. En avril 2022, Nadarkhani a bénéficié d’une permission temporaire de deux semaines, après quoi il a dû retourner en prison. Sa date de libération actuelle est juillet 2024.
Yousef Nadarkhani. mad
Yousef Nadarkhani. mad

Profil

Pays Iran
Date de son arrestation 22 juillet 2018
Situation actuelle Incarcéré dans la prison d’Evin à Téhéran

Prions :

  • pour la santé de Yousef Nadarkhani ;
  • afin que Dieu le protège ;
  • afin qu’il soit libéré prématurément.

Mises à jour

2022

  • En avril | Yousef Nadarkhani a bénéficié d’une permission temporaire de deux semaines après avoir été signalé comme ayant contracté le Covid-19. Il a ensuite dû retourner en prison pour exécuter sa peine.

2020

  • En juin | Sa peine a été réduite à six ans à la suite d’un nouveau procès.

2019

  • En septembre | Il a entamé une grève de la faim de trois semaines pour protester contre le refus des autorités de permettre à ses fils de poursuivre leurs études.

2018

  • 22 juillet | Il a de nouveau été arrêté et transféré avec d’autres chrétiens à la prison d’Evin à Téhéran. Une dizaine de policiers se sont rendus au domicile du pasteur et ont frappé son fils lorsqu’il a ouvert la porte. Les policiers ont tiré sur eux avec un pistolet Taser alors qu’ils n’opposaient aucune résistance.

2017

  • 6 juillet | Il a été condamné, ainsi que trois autres musulmans qui avaient embrassé la foi chrétienne, à dix ans de prison, notamment pour avoir fondé des Églises de maison.

2013

  • 7 janvier | Il a bénéficié d’une libération anticipée.

2012

  • 8 septembre | Il a été libéré de prison, sans doute en partie à cause de la pression internationale. Les juges l’ont acquitté de l’accusation d’apostasie, mais l’ont condamné pour évangélisation. La peine de mort a été commuée en une peine d’emprisonnement de trois ans, que le pasteur a commencé à purger le 25 décembre 2012.

2011

  • La Cour suprême a confirmé la sentence de 2010.

2010

  • Yousef Nadarkhani a été condamné à mort pour avoir abandonné l’islam.

2009

  • 13 octobre | Le pasteur a de nouveau été arrêté alors qu’il demandait l’enregistrement de son Église.

2006

  • En décembre | Les autorités ont arrêté le pasteur Yousef Nadarkhani en l’accusant d’« apostasie » et d’« évangélisation ». Elles l’ont relâché deux semaines plus tard.