Un dur travail malgré le deuil et le handicap

Michael et Shehnaz Masih ont travaillé toute leur vie dans une briqueterie. Pour payer les soins de leur fils malade et de leur fille handicapée, la famille a accumulé de lourdes dettes auprès de leur patron. Il y a deux ans, leur fils est décédé. Avec l’aide de CSI, cette famille chrétienne a pu être libérée de la servitude.

La famille de Michael et Shehnaz Masih devait travailler dur dans la briqueterie. Grâce aux dons de CSI, elle a pu être libérée de la servitude. csi

La famille de Michael et Shehnaz Masih devait travailler dur dans la briqueterie. Grâce aux dons de CSI, elle a pu être libérée de la servitude. csi

 

Michael et Shehnaz Masih (65 et 60 ans) vivent dans le district de Faisalabad, au Pakistan. Tous deux travaillent depuis leur enfance pour un briquetier musulman. Il y a deux ans, ils ont perdu leur fils Farooq qui souffrait du typhus et de l’hépatite. Il ne leur reste plus que leur fille, Sonia, qui est polyhandicapée.

Pas de temps pour le deuil

Michael Masih est lui-même handicapé physiquement. Mais, tout comme sa femme, il n’a jamais pu prendre la moindre pause dans son travail, même lors de la perte de leur fils. Il ne vit que pour rembourser le patron de la briqueterie à qui il a emprunté de l’argent pour payer les traitements médicaux de ses enfants.

Après la mort de Farooq, sa femme Sundas reste seule avec son fils Daud (2 ans). N’ayant plus aucun revenu, elle est obligée à son tour de travailler dans la briqueterie pour assurer sa subsistance et soutenir ses beaux-parents.

Enfin libres

Grâce au soutien financier de CSI, la famille Masih a réussi à se libérer de ce système. Après des années de travail dans des conditions proches de l’esclavage, elle est enfin libre depuis fin novembre 2023 et peut mener une vie indépendante. Sundas a même reçu une machine à coudre et elle a pu suivre une petite formation dans la confection vestimentaire. Quant à Michael, son avenir n’est pas encore clair, mais nous ne l’abandonnerons pas à son sort.

Toute la famille est extrêmement reconnaissante de l’aide reçue et se réjouit de pouvoir vivre désormais sans le lourd fardeau des dettes.

Des milliers de personnes sont dans la même situation, surtout des chrétiens, tenus sous la coupe d’un patron sans scrupule. CSI s’engage pour que de nombreuses autres familles soient libérées et puissent commencer une vie indépendante.

Selina Messmer

Commentaires

Nous serions heureux que vous nous fassiez part de vos commentaires et de vos ajouts. Tout commentaire hors sujet, abusif ou irrespectueux sera supprimé.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Votre commentaire a été envoyé.

Le commentaire a été envoyé. Après avoir été vérifié par l'administrateur, il sera publié ici.

Autres actualités – Pakistan